Le métier de forgeron !

On me pose parfois la question :”c’est quoi être forgeron en 2017 ?”.

Vaste question, pas facile d’y répondre d’autant moins évident qu’il n’y a pas un métier de forgeron mais bien de nombreux métiers de la forge et  de nombreux métiers se rapportant à la forge ou utilisant la forge. Quel point commun y a il entre un ouvrier de la métallurgie qui passe des pièces de plusieurs tonnes destinées à l’industrie sous un marteau pilon haut comme une maison et un coutelier forgeron qui damasquine quelques centaines de grammes d’acier sur l’enclume? Pour compliquer les choses on parle de ferronniers, de serruriers, de couteliers, de forgerons et même de taillandiers ou de cloutiers . Il semblerait que cette diversité ne soit pas nouvelle puisque au moyen age déjà les fêvres ont eu du mal à se rassembler pour former une corporation comme d’autres artisans, les cordonniers par exemple mais revenons au vingt et unième siècle.

Le forgeron est celui qui forge, c’est à dire qui conforme le métal à chaud quelle qu’en soit la quantité ou la qualité (celui qui forge l’argent est plutôt considéré comme un bijoutier de ce coté de la manche mais chez nos amis anglais on l’appelle silver smith, forgeron d’argent…).

Quel intérêt à l’heure ou l’industrie regorge de moyens modernes et peut être moins coûteux de fabriquer les choses?

Forger revient généralement moins cher que d’autres techniques comme l’enlèvement de matière (on gaspille moins de métal,on utilise moins d’abrasifs), les pièces obtenues sont plus solides et moins cassantes que celles obtenues par fonte, la structure fibreuse des pièces (et oui l’acier est constitué de fibres que l’on étire sous le marteau) est respectée et enfin si l’on peut réaliser des séries, le travail au marteau permet justement de réaliser des PIÈCES UNIQUES! Sur mesure ou exceptionnelles.

Le métier de forgeron est varié , divers et il est rare qu’il ne consiste qu’à forger mais il reste d’actualité tant dans l’industrie qu’à plus petite échelle chez les artisans du métal. Dans les pays du Sud on trouve encore des forgerons au coins des rue qui fabriquent des objets quotidiens à grands coups de marteau. Et ici on en revoit de plus en plus avec leurs drôles de grosses enclumes, leurs gueules noires et leurs outils qui nous rappellent le temps d’avant.